Super Heavy maitrise son retour sur Terre

13 juin 2024

Presque trois mois plus tard, le progrès est manifeste : l’engin a décéléré correctement jusqu’à toucher l’eau — à une vitesse toutefois encore assez élevée d’environ 100 km/h.

La motorisation s’est éteinte en suivant le cycle attendu (sauf un moteur qui ne s’était pas rallumé — il y en a eu aussi un qui ne s’est pas déclenché lors du décollage).

Le Super Heavy s’est posé verticalement dans l’eau, avant un début de basculement que l’on a pu apercevoir à l’écran. Ce faisant, la fusée a limité les dégâts qu’occasionnerait une chute à plat. Cependant, il reste à savoir quelle est la nature de l’explosion qui semble survenir à la toute fin, là où se trouvent les moteurs. On décèle un embrasement.

À long terme, SpaceX aimerait ne pas effectuer d’amerrissage avec le Super Heavy. L’entreprise américaine a dans l’idée de développer un système qui consistera à attraper le premier étage du lanceur dans une pince géante, installée sur une tour de lancement. Cela permettra de retirer le train d’atterrissage et d’alléger la fusée.

Numérama

Nous contacter par mail : infos@destination-etoiles.com